Une nuit au musée avec Jean Paul Gaultier

jean-paul-gaultier-1

Du 1er avril au 3 août, Jean Paul Gaultier vous invite au Grand Palais pour une exposition consacrée entièrement à ses créations et ses inspirations.

Une boîte de conserve en guise de bracelet, un sac poubelle comme robe … Jean Paul Gaultier a le don d’étonné ! L’exposition retraçant ses influences et créations réserve son lot de surprises. Jusqu’au 3 août prochain, au Grand Palais, il est possible de découvrir et de comprendre comment les collections de « l’enfant terrible de la mode » sont nées.

Inspiré en grande partie de son enfance

Observateur. Tout est source d’inspiration. Plus particulièrement la société et l’enfance de Jean Paul Gaultier. Jeune, il commence à transformer son nounours, Nana, en lui ajoutant du rouge à lèvre et des cônes sur la poitrine. C’est de son enfance que sont nées quelques unes des ses créations phares, comme la marinière. « Ma mère m’habillait avec des pulls marins, ils vont avec tout. », raconte le couturier. C’est ainsi qu’il va la décliner à toutes les sauces. En robe, en tee shirt dos nu pour les femmes et en simple pull pour les hommes. Le goût de la déclinaison ne s’arrête pas là. Le corset est aussi un élément centrale de son travail. Le couturier l’a repéré dans l’armoire de sa grand mère. Retravaillé en robe ou en simple bustier avec deux cônes sur la poitrine, trois ont fini par être porté par Madonna. Rien que ça.

Un parcours thématique en 7 salles

« L’enfant terrible de la mode » surprend et se surpasse. Sept salles thématiques présentent aux visiteurs les collections inoubliables de Jean Paul Gaultier. Des tenues excentriques portées par les plus grands de Beyoncé en passant par Amy Winehouse comme Conchita Wurst. Les modèles se succèdent. Le créateur sublime les femmes avec des tenues originales et osées. Il casse les codes de la société en faisant porter aux hommes des jupes longues. L’exposition offre aux visiteurs la possibilité de rentrer dans l’univers du créateur et de comprendre l’ensemble de son travail. Les mannequins en robes de soirée laissent leur place à ceux en cuir et latex, sans oublier l’époque punk anglais avec le motif Tartan. Il prend goût à déformer, revisiter les tissus et les couleurs. Les visiteurs en prennent plein les yeux. Au détour d’un regard, le pantalon en jean peut soudain se transformer en robe en tulle. Une immersion entourée de tissus revisités et détournés pour une visite éblouissante.

Surprise !

Mais les surprises ne s’arrêtent pas là. Les mannequins sont animés. Etonnés, les visiteurs les voient sourire et les accoster. Soudain, la voix de Jean Paul Gaultier résonne. Il apparaît au milieu d’une pièce vêtu d’un pantalon noir et d’une marinière. Il raconte l’exposition remplies d’anecdotes et finit par rire avec ceux venus en apprendre un peu plus sur lui. Le Grand Palais semble immense. Pourtant, l’exposition Jean Paul Gaultier paraît si petite. Personne n’est contre en avoir plus !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s