Une nuit au musée : longue et éprouvante

banniere-web_250_300_def

Samedi soir avait lieu la nuit européenne des musées. L’occasion d’aller découvrir gratuitement les expos qui vous font de l’oeil ! Mais pas que … les discussions valaient le détour !

Patience, maître mot de cette soirée. Direction, le Grand Palais vers 19h30 alors que cette nuit exceptionnellement gratuite commence à 20h. Premier problème, quelle est l’entrée pour passer la nuit en compagnie de Jean Paul Gaultier ? Pas simple avec autant de monde. La file est trouvée mais difficile de discerner où il faut se mettre. Après une demie heure à piétiner, les premiers chanceux arrivés vers 17h, soit 3 heures d’attente, commencent à gravir les marches du Grand Palais sous nos yeux jaloux. Il nous faudra patienter encore deux petites heures avant de pouvoir les monter. On a légèrement gagner au change puisqu’ils auront attendus une heure de plus !

Ces deux heures d’attente n’ont pas paru si longues, même si les jambes avouent le contraire. Derrière et devant nous, toutes sortes de personnes attendent. Des jeunes aux plus âgés avec des histoires à raconter. Certains avaient prévu le repas, comme du Nutella et des sandwich quand d’autres se lancent dans un débat sans fin. Une mère en baskets avec sa fille en talon ne se comprennent pas. « Mais maman pourquoi tu n’y vas pas alors que tu as un billet pour entrer ? » « Je peux attendre ! Ca ne sert à rien de rentrer sans toi ! » «  Mais Rose t’attends à l’intérieur ! » … Un discours de sourd qui a ravi nos oreilles pendant une heure. Quand tout d’un coup, dépourvue de patience, la mère et la fille décident de doubler tout le monde et d’aller parler au vigile. Oh surprise, en à peine 30 secondes, elles arrivent à passer ! L’incompréhension règne mais après tout, elles ne seront pas là avec moi pour la visite ! D’autres esprits s’échauffent. Une bousculade et un « espèce de conne » mettront fin à quelques minutes de silence. Puis de nouveau, un groupe de filles à lunettes et chapeaux arrivent derrière moi. Cette fois-ci pas de hurlements. Il est question du groupe de garçons un peu plus loin. « Regarde il est pas mal le grand brun avec des Stan Smith aux pieds. » « Ah oui, c’est plutôt mon style c’est vrai ! » Ce ténébreux ne les laisse pas indifférente. Pourtant, elles ne tenteront rien. Il ressemble bien trop à ce type relou rencontré il y a peu.

L’exposition vaut le détour et les discussions avant aussi !

Publicités

2 réflexions sur “Une nuit au musée : longue et éprouvante

  1. Tu as bien eu du courage de choisir le Grand Palais pour la nuit des musées… J’espère que ce deux petites heures d’attente valaient le coup et que tu as bien profité de l’exposition ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s