« Dad Bod » : une gloire à la bedaine

4793571_dadbod_545x460_autocrop
Le « Dad bod », une célébration des poignées d’amour masculine (source : Le Parisien / Faustine)

Nouveau phénomène, le « dad bod » célèbre le ventre légèrement grassouillet de ces messieurs. Les femmes n’ont pas dit leur dernier mot !

Chips, pizza, bière … L’image fait peur ? Dorénavant, les hommes peuvent l’assumer. Le « Dad bod », traduit grossièrement par « le ventre de papa », devient branché. L’américaine MacKenzie Pearson en a fait une étude publiée fin mars sur son blog. Depuis, son article est repris par les différents médias outre Atlantique. La jeune femme définit ces hommes comme « un type qui n’est pas en surpoids, mais il n’a pas de tablettes de chocolat non plus. » Les femmes adoreraient.

509 000 « Dad bod » sur le net

« Le Dad Bod clame :  Je vais à la gym mais je picole aussi pas mal le week end. », rajoute l’auteur. Près de 509 000 personnes sont du même avis. Les images d’homme avec une petite bedaine se sont multipliées sur le net; des inconnus en passant par des visages un peu plus célèbre. Ainsi, Leonardo Di Caprio en maillot de bain est devenu le « Dad Bod » le plus connu, égérie malgré lui d’un nouveau phénomène. Peter Holley, dans le Washington Post, assure en effet que le petit ventre rendrait folle ces dames. Même avec ses tablettes en chocolat, les filles auraient été moins nombreuses à se bousculer à son chevet. Le reporter du quotidien américain explique qu’ “en gros, ce n’est pas l’apparence du “Dad bod” qui est attirant mais plutôt ce qu’il représente.” Il est l’opposé des sportifs de la salle de sport, plus préoccupés par leurs biceps que par leur moitié. Le « Dad bod » a une carrière professionnelle irréprochable, une situation stable et est un homme bien. En résumé, c’est l’homme parfait !

Le « Mom bod » n’a pas le même succès

Du côté des femmes, on crie à l’injustice. La version féminine du « Dad bod », le « Mum Bod », ne rencontre pas le même succès. Pourquoi fonctionne t-il moins bien ? Une femme avec un bidon serait bien plus mal vu. Les clichés pleuvent. Elle ne prend pas soin d’elle, est affalée sur le canapé entourée de paquets de chips … Pourtant, les internautes n’ont pas hésité à afficher leur ventre, parfois après grossesse, pour dire stop aux critères de beauté véhiculés par les magazines féminins. L’auteur du très célèbre « Dad bod » a d’ailleurs rédigé il y a peu, un article célébrant le « Mom Dad ». La jeune américaine de 19 ans n’aurait jamais imaginé que son article soit autant relayé. Elle assure qu’il n’a rien de sexiste et rajoute que « c’est avant tout un article écrit par une étudiante de 19 ans qui trouve simplement attirant ce type de mec. »

A en croire les réseaux sociaux, MacKenzie Pearson ne serait pas la seule à avoir un faible pour les « Dad bod ».

Publicités

2 réflexions sur “« Dad Bod » : une gloire à la bedaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s