Les Serres d’Auteuil, le début de la fin ?

serre
Les Serres d’Auteuil offrent des promenades dépaysantes (Crédits : moi)

« Ah bon, les travaux vont commencer ? » s’étonne ce parisien d’une quarantaine d’années. Il a pour habitude de passer ses fins d’après midi au calme dans le jardin des Serres d’Auteuil. Mais bientôt des travaux pour l’agrandissement de Roland Garros viendront gâcher ses escapades de fin de journée.

« Le jardin des livres. » C’est ainsi que les serres d’Auteuil sont nommées par ces habitués. Pourquoi ? A l’ombre des grands arbres, pour la plupart centenaire, quelques personnes lisent aux chants des oiseaux. « Je viens ici tous les jours à la même place » confie Yves habillé d’un costume sombre et lunette de soleil fixée sur le nez. Un carnet dans la main, le vieil homme vient « travailler » tous les jours sur le même banc. Dans quelques temps, les travaux de démolition d’une partie de ce jardin si calme vont débuter. Le 9 juin dernier, l’agrandissement de Roland Garros sur une partie des terres du jardin des Serres d’Auteuil a été accordé.

Ni une, ni deux. Les jardiniers commencent déjà à débarrasser les alentours et la serre qui vont être détruits. La tristesse se lit dans leur yeux, « mais c’est comme ça » avoue un visiteur. « En revanche ils ne pourront pas toucher aux serres classées au patrimoine historique. Enfin pour le moment. Dans quelques années, je suis certaine qui pourront les retirer » continue une promeneuse. L’incompréhension la gagne rapidement. « On prône l’écologie. Croyez-vous que détruire des arbres centenaires, des fleurs et j’en passe est écologique ? C’est juste pour appuyer un dossier aux Jeux Olympiques. C’est n’importe quoi ! » s’indigne cette dame d’un certaine âge tout en agitant les bras.

La défense s’est pourtant faite entendre mais pas assez. Patrick le sait. « Les journalistes ne viennent que maintenant, pourquoi ne sont-ils pas venus avant ? » s’interroge cet habitué. Ce n’est pas faute d’avoir essayé. Aujourd’hui plus aucun jardinier ne répond aux questions. « On ne peut rien dire. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s