Mustang, le Virgin Suicides Turc ?

4636654_6_b5bb_les-cinq-jeunes-actrices-du-film-franco-turc-de_be370cfd242cfbebb91252b2ca83f35b

Lale et ses soeurs veulent retrouver leur liberté aujourd’hui disparue. Difficile de faire face à une famille conservatrice. La réalisatrice Deniz Gaze Ergüven offre un film riche en émotion avec son film Mustang qui pourrait de loin faire penser à Virgin Suicides de Sofia Coppola.

5 filles au long cheveux s’amusent sur la plage après leur dernier jour d’école. Ce sera aussi le dernier jour où elles pourront se sentir libres. La raison ? Elles jouent avec des garçons et osent même monter sur leurs épaules. Leur grand-mère ne supporte pas qu’on puisse sous entendre que ses petites-filles ne sont plus vierges. Pour les préserver, elle ne trouve rien de mieux à faire que de les enfermer à la maison pour en faire de parfaites femmes au foyer. Viendront ensuite les mariages à tour de rôle jusqu’au jour où tout s’arrêtera.

Le scénario peut vaguement faire penser à Virgin Suicides : l’absence de liberté, l’interdiction de batifoler avec les garçons, la religion omniprésente. Cette religion d’ailleurs est vivement critiquée dans Mustang : le mariage forcé et ce qu’il peut entrainer est abordé avec délicatesse. Mais pas que. Le film est rythmé et le spectateur ne s’ennuie jamais. Jusque la dernière minute, la fin ne se devine pas.

A aucun moment, le film ne m’a fait penser à Virgin Suicides. Les images blanches de l’un contrastent avec celles plus sombres du second. Même si l’histoire peut se ressembler, Mustang est un film à part qui aborde un sujet pointilleux. Un film à voir et à conseiller !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s